Communiqué Université d’été 2021

Beau succès de la 29éme Université d’été de Renaissance catholique

Face à la dictature sanitaire aujourd’hui installée, de manière plus ou moins masquée, dans notre pays la résistance s’organise. C’est dans les superbes bâtiments de l’ancienne abbaye cistercienne du Pin, à proximité de Poitiers, qu’a eu lieu, du 27 au 29 août, la 29e UDT de Renaissance catholique consacrée à l’étude de la naissance d’une nouvelle religion : l’écolo-hygiénisme. Les chiens de garde de la pensée unique, immédiatement mobilisés, avaient la veille de l’événement tenté de faire pression sur le propriétaire, le maire, etc. Ils en furent réduits à un article militant aux raccourcis saisissants. Ainsi France Bleu Poitou, radio du Service public, dénonce « un groupe de catholiques intégristes » et nos invités, en particulier l’abbé de Tanoüarn, issu de la Fraternité saint Pie X qui connaît l’abbé Laguérie qui connaît Jean-Marie Le Pen et Dieudonné pour arriver à la conclusion fatale : Renaissance catholique et Dieudonné, même combat ! D’autres médias, plus mesurés dans l’expression, s’intéressèrent également à l’événement : RCF Poitou, FR3 Aquitaine, La nouvelle République, etc.

Sur le plan ecclésial, nous n’oublions pas que le curé de Béruges et l’évêque de Poitiers nous interdirent la célébration de la messe traditionnelle dans l’église paroissiale, nous contraignant à assister au Saint Sacrifice dans l’ancienne abbatiale, malheureusement dépourvue de toit, mais à l’austère beauté, étincelante et lumineuse, sous un soleil généreux. Une messe chouanne, au-delà du temps, portée par la liturgie immémoriale de la Tradition catholique. « Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu ! » (Ro 8, 28)

Une assemblée rajeunie (150 adultes et 50 enfants) grâce à une formule d’inscription attractive pour les familles, suivit avec attention les conférences des habitués de nos universités (P de Villiers, abbé de Tanoüarn, P Buisson, JY Le Gallou) ou de nouveaux intervenants (GF Dumont, F Bouglé, Y de Cacqueray, G Golfin, B Rittaud). Le tout constituant un ensemble particulièrement cohérent de réflexions sur le sujet. Signe tangible du succès de ces conférences : les longues files de participants souhaitant faire dédicacer leurs livres par les conférenciers présents.

En ces temps de destruction programmée des liens sociaux l’accent avait été particulièrement mis, cette année, sur la convivialité avec deux soirées de rencontres, d’échanges, de jeux, etc. Trois jours en chrétienté, toutes générations confondues, dans la paix et la bienveillance, l’étude et la prière dans un site magnifique, avec un temps superbe. Une oasis au milieu du désert avant de retourner au combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Nous recommandons

Archives