Zoom TVlibertés – François: le pape de l’exclusion?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance Catholique, est avec Guillaume de Thieulloy, l’animateur de l’émission religieuse de TVLibertés « Terres de Mission ». Par le motu proprio Tradionis Custodes, le pape François a aboli tous les efforts de son prédécesseur Benoît XVI pour permettre la célébration de la messe traditionnelle et l’usage du missel de 1962. Pourquoi une mesure d’une telle dureté de la part d’un pape dont le moins que l’on puisse dire est que les chantiers qui devraient mobiliser toute son énergie ne manquent pas ? Jean-Pierre Maugendre apporte des réponses précises et répond aux risques réels de division de l’Eglise. Au-delà de l’explication du motu proprio, un témoignage sans amertume, ni révolte, malgré le sentiment de trahison que vivent les prêtres et les laïcs, attachés à la liturgie traditionnelle qui ont fait confiance à la liberté promise par les autorités romaines. Ils n’imaginaient pas que cette liberté pourrait s’apparenter à celle de l’Indien dans sa réserve…

Partagez cet article pour faire connaître Renaissance catholique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Cet article vous plaît ?

Abonnez-vous dès maintenant à notre lettre d’information et recevez en priorité nos derniers articles, ainsi que des promotions sur notre boutique et des invitations à des évènements. 

papier, numérique,
ou les deux ?

Découvrez dès maintenant nos différentes formules d’abonnement. 

Nos articles les plus lus

Je soutiens RC

10 réponses

  1. L’actuel pontificat est la Volonté du Père des Cieux, le nier ou le refuser c’est ne pas accueillir sa Sainte Volonté.

    Si Jésus est au calvaire c’est parce qu’Il donne sa vie pour nous. ( ses disciples sauf saint Jean l’ont d’abord nié ou refusé puis se sont ravisés)

    Si la sainte Église est au calvaire c’est parce qu’elle donne sa vie pour nous à travers l’offrande du successeur de Pierre qui accomplit la Volonté du Père à la suite de Jésus. Soyons comme Jean en acceptant Marie comme Maman, ou ravisons nous comme Pierre, descendons de cheval comme Paul, touchons les plaies du Christ comme Thomas… avant que le Père vienne nous juger sur l’amour, car nous serons jugés sur l’amour.

    1. Urgent. Dernières nouvelles du Vatican : le pape François annonce l’abrogation de la messe selon la forme ordinaire dite de Paul VI. Le motif : par les abus constatés, les déformations, les dérives en tout genre, le maintien de cette forme liturgique nuit gravement à l’unité de l’Eglise. Trêve de plaisanterie, le pape aurait très bien pu appliquer les arguments avancés pour l’abrogation de Summorum Pontificum à ce qu’est trop souvent devenue la messe post-Vatican 2. Pour aggraver mon cas, je pose la question qui fâche : par correction pontificale, François a-t-il pris contact avec Benoit XVI avant de prendre sa décision ? Mais j’ai sans doute mauvais esprit…..

    2. Epitre de Saint Paul apôtre aux Galates:
      « Je m’étonne que si vite vous vous laissiez détourner de celui qui vous a appelés en la grâce de Jésus-Christ, pour passer à une autre Evangile:
      7 non certes qu’il y en ait un autre; seulement il y a des gens qui vous troublent et qui veulent changer l’Evangile du Christ.
      8 Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème!
      9 Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure, si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème! »
      Bergoglio dit « papa François » ne prêche pas l’Evangile du Christ et il est très facile de le prouver en comparant ses paroles à celle de la doctrine catholique traditionnelle…

  2. Il ne s’agit pas d’un « pape méchant », mais d’un imposteur, un apostat qui a proclamé des hérésies dans le magistère public (voir le livre de de Pierre Joly sur l’anthologie des hérésies de François l’Apostat). C’est dur à entendre mais il n’y a pas d’autre solution possible pour expliquer ce qui se passe depuis la création de la nouvelle Eglise conciliaire qui n’a plus les mêmes rites, la même doctrine, la même morale, les mêmes prières que la Sainte Eglise Catholique dont le chef est le successeur de Pierre à qui Notre Seigneur a promis que sa Foi ne faillirait pas. Si Bergoglio était vraiment pape alors il faudrait réviser le dogme de l’Infaillibilité Pontificale !!! Par contre on ne peut expliquer ces choses que par les Saintes Écritures qui nous avertit qu’il y aura des faux pasteurs qui tromperont les fidèles dans les derniers temps du monde. Relisez la prophétie de Daniel sur « l’abomination de la désolation dans le lieu saint » et le message de Notre Dame de la Salette qui en pleurant a annoncé: « Rome perdra la Foi et deviendra le Siège de l’ Antéchrist ». Ne voyez vous pas que cet homme fait l’œuvre de Satan? Regardez la salle Paul VI en forme de serpent et ceux qui peuvent encore voir, voient!
    Que Dieu se hâte de venir nous délivrer car la persécution de la Fin des Temps sera plus terrible que celles qu’on a pu vivre depuis le début du monde (St Mathieu, CH 24). , N’obéissez pas de façon aveugle, étudiez et la vérité vous délivrera! Ayons la charité de la vérité!
    Noter Dame, priez pour nous

    1. Non non non Bernadette…!

      Dieu n’agit il pas dans tous les événements de notre vie ? Agit Il seulement à travers les personnes qui suivent scrupuleusement la loi ?
      Tous ceux qui ne sont pas catholiques ne peuvent pas être dans l’Amour de Dieu ?

      Que le démon essaie de discréditer l’Amour de Dieu ce n’est pas nouveau …ne vous faites pas avoir !

      Vous ne pouvez pas insulter le pape François juste parce que vous ne le comprenez pas vous et quelques « intelligents » !

      Quand nous avons une relation fidèle, profonde et dense avec le Christ notre vie intérieure est intense, enracinée dans la foi et rayonnante à l’extérieur : c’est ce que vit le Pape François…les béats ne s’y trompent pas.

      C’est l’intelligence surcotée qui vous empêche d’écouter l’humilité de Dieu dans les paroles du saint Père … ?

      C’est un attachement excessif à la loi qui vous empêche de discerner entre une hérésie trompeuse et l’Évangile vécu en esprit et en vérité ?

      Ne voyez vous pas à quel point l’Evangile transparaît dans ses paroles et ses actes ?

      La tête de l’Eglise est et demeure Jésus …c’est la volonté du Père des Cieux que le pape François fait, c’est le langage de Dieu que le pape emploie, c’est l’Esprit de Dieu qui l’inspire et lui donne force.

      Reprenez les paroles du pape et comparez les plutôt à l’Évangile …vous verrez tout s’éclaire.

      Enraciné dans une vie de prière et de fidélité à Dieu, il répond à l’appel de Dieu en revêtant les sentiments du Christ … pour accomplir la Volonté du Père.

      Puissions nous en faire autant …

  3. Que de paroles inutiles!!!
    En fait nous oublions totalement de chercher ce que Notre Seigneur en pense.

    1. Merci à vous Detté : l’exclu dans cette histoire c’est Jésus….et ceux qui Lui appartiennent vraiment (en esprit et en vérité) …dont le pape François.

  4. Bonjour et merci,

    Chacun aura compris

    – que l’herméneutique dont il est question ici est celle, explicitée par Benoît XVI dans son discours du 22 décembre 2005, du renouveau dans la continuité de l’unique sujet-Eglise,

    et

    – qu’il convient de ne pas en faire, pour ainsi dire, une herméneutique de la transmission dans la continuité de l’unique objet-Tradition, ce qu’elle n’est pas.

    De même, chacun aura compris

    – que certains veulent une Eglise avant tout annonçante, confessante, enseignante, conversive dans la fidélité, et dissensuelle vers l’extérieur, quand c’est nécessaire, pour défendre la foi catholique et la morale chrétienne,

    et

    – que d’autres veulent une Eglise avant tout dialogante, discernante, écoutante, inclusive dans l’ouverture, et consensuelle avec l’extérieur, presque en permanence, au point de transformer la conception ou la relation à la foi catholique et à la morale chrétienne, sinon leur contenu.

    Par ailleurs,

    – le concile Vatican II n’étant pas un facteur d’unité dans la foi, ou n’étant pas perçu comme un vecteur d’unité dans la foi, entre tous les catholiques, compte tenu de ses expressions, mais aussi de ses omissions, et surtout de la dynamique, moins dynamisante que dynamitante, qu’il a rendu possible,

    – on est en droit de suggérer aux catholiques qu’ils se mettent presque tous à peu près d’accord, dans le respect et le souci de l’unité dans la foi catholique, en prenant appui sur deux documents complets, précis, récents, synthétiques, exigeants mais éclairants : la déclaration Dominus Iesus (2000) et le compendium du catéchisme de l’Eglise catholique (2005).

    Or, il y a fort à parier que certains catholiques, fidèles à la liturgie tridentine, souscriront en plénitude, sans poser de problèmes, à ces deux documents, tandis que certains catholiques, fidèles à la liturgie montinienne, auront bien plus de mal à y adhérer spontanément et totalement…

    Bonne journée.

  5. Très bonnes réponses de Jean-Pierre Maugendre
    L’opposition entre la nouvelle messe et la messe traditionnelle, restaurée par saint Pie V, est évidemment doctrinale. Qu’elle soit en latin ou non n’est pas l’essentiel. La messe de Paul VI ressemble comme une sœur à celle de Thomas Cranmer, lequel à fait progressivement passer l’Angleterre de la foi catholique au protestantisme au XVIème siècle, en modifiant la liturgie.
    Le célèbre écrivain franco-américain Julien Green, converti de l’anglicanisme au catholicisme, n’a aucun doute lorsqu’il voit pour la première fois la nouvelle messe à la télévision : « Ce que j’ai reconnu était une imitation assez grossière du service anglican qui nous était familier dans mon enfance. Le vieux protestant qui sommeillait en moi dans sa foi catholique se réveilla tout-à-coup devant l’évidente et absurde imposture que nous offrait l’écran et lorsque cette étrange cérémonie prit fin, je demandai simplement à ma sœur : pourquoi nous sommes-nous convertis « ?
    La statue de Luther trône aujourd’hui dans l’enceinte du Vatican.
    Désormais les choses sont claires.

  6. Ce pape François nous montre que ce qu’un Motu Proprio a fait, un Motu Proprio peut le défaire. Et réciproquement … La messe de Saint Pie V durera plus que l’actuel pontificat, voilà ma conviction, et je dirai même mon souhait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *