Livre choc sur Marthe Robin ? Une analyse du Club des Hommes en Noir

Cette semaine, le Club des Hommes en Noir composé de l’abbé Guillaume de Tanouärn, du père Jean-François Thomas et de Jean Pierre-Maugendre, sous la direction de Philippe Maxence a mené une émission délicate sur le livre de Conrad De Meester : La fraude mystique de Marthe Robin, aux éditions du Cerf.

8 réponses

  1. Le scandale de la Croix de notre Seigneur à travers une jeune femme ….(en sommes nous encore là?)… vie d’abandon à la Volonté du Père et vie d’oraison, vie de prière et de rencontres, vie de foi, de souffrance et d’espérance…. (visiblement scandaleux vue les rires d’entre soi quand ils abordent le sujet de la Sainteté… à croire qu’ils aient oublié qu’elle est un don de Dieu qui ne dépend ni de nos origines ( en effet) ni de notre mérite, « elle est à la fois un appel et un don » comme dit le Pape François)
    Chacun sa mission, soyons attentifs à la nôtre ! Et, en tous cas, quelle renaissance de la foi catholique en France depuis son passage ici bas !

    1. « Et, en tous cas, quelle renaissance de la foi catholique en France depuis son passage ici bas ! », dites-vous.
      Vraiment ? Dans vos rêves, sans doute : allez donc faire un tour en province et vous verrez que la France s’est au contraire passablement déchristianisée : nombre d’églises sont désertées voire fermées.
      Et ne parlons pas de l’effondrement des vocations religieuses et de la pratique dominicale : toutes les statistiques démentent complètement votre assertion…

      1. Les lieus de prière Michel !
        Si les églises ne sont plus des lieus de prière évidemment personne n’y va plus
        Mais.. les monastères, les foyers de charité et les communautés nouvelles qui accueillent toujours, ont du monde assoiffé… même si je me suis peut-être un peu emballée sur la « renaissance » je vous assure que là où les catholiques accueillent vraiment dans le but ( non de faire du chiffre ( tant numéral que financier) ) mais simplement d’accueillir, dans un esprit fraternel le Jésus qui sommeille en chacun… les gens viennent et reviennent, jeunes et moins jeunes … et cette église bouillonnante d’espérance, de foi et de charité elle est bien en France ! C’est dans les cœurs et dans les esprits que se renouvelle l’église de France .. et c’est dans la solidarité et la fraternité qu’elle rayonne … à travers vous et moi pourvu que nous passions du temps dans un cœur à cœur avec le Christ …

        Je tiens à garder un regard intérieur, dans la barque de l’Eglise, les yeux fixés sur le Christ … si nous commençons à regarder les événements de l’extérieur, et compter les bateaux qui coulent, nous pouvons nous-mêmes perdre pieds et ne plus voir l’essentiel : c’est Jésus qui est la tête de l’Eglise ! … et même si nous ne comprenons pas tout «  nous gardons ces événements les méditant dans notre cœur » cela nous aide à discerner et agir au moment où c’est nécessaire.

  2. Tempête dans un verre d’eau.
    Que Marthe Robin se soit approprié des phrases de mystiques du passé pour exprimer ce qu’elle vivait, ce n’est pas idéal mais c’est aussi une question de pauvreté d’expression et d’excès de respect. Aucun mystique ne peut s’inventer un nouveau langage.
    Il faudrait se poser des questions sur les déboires de l’ordre des Carmes en Belgique.
    Le P. Thomas cite l’exemple du P. Dehon qui a été « dé-vénérabilisé ».
    Ce serait plus intéressant de se demander comment a fonctionné la canonisation si bizarre de Jean XXIII…

  3. Je peux comprendre que Ph. Maxence tende à ménager son lectorat, mais l’abbé de Tanouarn a totalement raison, ce livre est d’une construction qui emporte la conviction: Marthe Robin est une plagiaire. Le débat du club, timoré au début, conclut à la suspension du procès de béatification. C’est bien le moins. Pour ma part, comme psychiatre, j’ai été scandalisé par l’indigence de l’examen médical censé faire foi, et ce point n’a pas été abordé…A vrai dire, qui des trois mousquetaires avait vraiment lu ce travail méthodique et courageux? Tanouarn parle de tsunami dans l’Église. C’est la recherche de la vérité, par quelqu’un qui sait de quoi il parle, qui a cet effet, a contrario de l’image d’Épinal. La crédulité du bon peuple est elle inépuisable? Les « intouchables » Finet, Marie-Do, Thomas Philipe, Jean Vanier, qu’en reste-t-il chez ceux qui ont cru en eux?
    Marthe annonçait la Pentecôte d’Amour, dès avant la 2éme guerre mondiale. Mauvaise pioche, on a eu l’effondrement de l’Église. On comprend mieux maintenant le ratage de cette vaticination. Elle avait du pomper ça quelque part… La préface du livre est claire: la Vérité, quoi qu’il en coûte. Merci au Père de Meester!

  4. Cet animateur mal rasé devrait laisser parler ses invités, qui ont des idées intéressantes à exprimer.

    D’autre part, il est vrai qu’il y a beaucoup trop de nouvelles canonisations dans l’ Eglise.
    (JP II et Jean XIII canonisés, cela fait rigoler tout le monde)
    Ce prurit de canonisations sent le soufre….
    Le prêtre (à droite) a raison d’oser le dire.

    1. Vous oubliez la canonisation de Paul VI !… À noter que, comme les deux autres que vous citez, elles ont été déclarées sous le pontificat actuel …

  5. L’animateur devrait laisser parler ses invités.
    Il a des a priori, et il veut les imposer. C’est malhonnête.
    Quand on a devant soi des gens aussi admirables et aussi bien documentés que l’abbé de Tanouarn et JP Maugendre, on écoute ce qu’ils disent et on n’essaie pas de leur imposer son opinion. Qui est-il pour le faire ?

    Personnellement, j’ai lu ce livre, et il m’a paru très sérieux. Il m’a presque convaincue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Nous recommandons

Archives