Jean-Pierre Maugendre et Pierre Cassen sur la laïcité : le débat impossible ?

A l’occasion de la journée de la laïcité Jean-Pierre Maugendre est invité dans l’émission zoom de TV liberté pour débattre avec Pierre Cassen, responsable de Riposte Laïque, ancien cadre de la CGT et créateur des mémorables « apéros saucisson-pinard ». Sur le papier, tout oppose ces personnalités aux tempéraments bien affirmés. Et quand on les réunit autour d’Elise Blaise, sur le thème de la laïcité, cela donne un débat percutant avec des arguments qui frappent forts.

2 réponses

  1. Ce que, apparemment, personne ne comprend, c’est que l’homme a été créé à l’image de Dieu !

    Quoique nous disions, qui que l’on soit,
    notre vie est à l’image de celle de Jésus!
    Nous sommes tous appelés ( par le fait même d’être en vie) par toutes les étapes de la Vie de Jésus.

    Actuellement la France en est aux 2ans de Jésus …. ( les saints innocents avec ces millions d’enfants à naître privés de leur vie) Nous savons maintenant qui est du côté d’Hérode.
    Comme en préfiguration en Égypte avec Moïse « sauvé des eaux » … voilà où en sont les idées des franc-maçon : supprimer des innocents.
    Quel progrès … laïcs ou pas c’est une régression abominable que nos gouvernements sont en train de nous infliger ! Je n’arrive même plus à rire de la sottise de ces soit disant intelligents .

    J’espère me faire bien comprendre :
    Religieux, athées, laïcs … puisque nous avons reçu la vie de Dieu et sommes à son image, soit nous ( individuellement et collectivement) empruntons (consciemment ou pas) le Chemin qui est Jésus soit nous régressons et finissons par sortir de notre vie …

    Actuellement beaucoup tombent de cheval comme Saul avant de devenir Paul …. étymologiquement : comme « Désiré » avant de devenir « Petit, Faible » heureux sommes nous si nous passons par là ! …signe de la présence de Dieu.

  2. Débat impossible, en effet, parce qu’il oppose un catholique intégral, c’est-à-dire qui assume toutes les conséquences de sa foi, et un athée, ou du moins un agnostique, qui lui ne va pas jusqu’au bout de son raisonnement, butant très vite sur des incohérences et des contradictions : il est ainsi favorable à l’avortement mais pas au-delà de 12 semaines, limite arbitraire puisque ne reposant sur aucun critère objectif…

    Quant à la laïcité, elle n’existe que pour désigner le statut de laïc, c’est-à-dire de non-clerc. Si on fait référence aux lois régissant les rapports de l’Église et de l’État, le terme approprié est « laïcisme »,  idéologie qui exclue la religion de toutes les institutions publiques.

    Cette idéologie n’est pas et ne peut pas être neutre, car la vie n’est pas neutre : en excluant la religion de la sphère publique, elle prend position en faveur de l’athéisme, qui est une anti-religion. Elle entend prendre la place de la religion en y apportant son propre dieu (l’Homme), sa propre morale (les Droits de l’Homme) et son propre projet (la Démocratie universelle). Elle a ses propres temples (cf. loges maçonniques) et son propre système éducatif (l’École publique).

    Intolérante envers la religion catholique, elle se fait tolérante avec l’islam qui, pourtant, ne peut se concevoir séparé de l’État : là où les musulmans sont majoritaires s’applique la charia, à laquelle, nos laïcistes démocrates accepteraient de se soumettre, puisque ce serait la loi de la majorité. Ce qui démontre que les apôtres de la « laïcité » sont avant tout des adversaires, voire des ennemis de la religion et de l’Église catholiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour partager cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Nous recommandons

Archives

Prochains événements